[TRAD] Pourquoi les livres numériques devraient se contenter d’imiter les livres ?

Cette semaine je vous ai traduit un article un peu geek, mais pas totalement non plus. Tout le monde connaît les ebooks, mais l’auteur du blog Foodie By Night travaille pour l’éditeur Chronicle Books et nous les présente donc de son point de vue.

J’ai décidé de tout traduire : ebook, reader, scrolling… Parfois je me suis demandé si ce n’était pas trop en faire, mais il fallait bien faire un choix ! J’ai quand même laissé widget tel quel, car on l’utilise très rarement dans sa version française (en France en tout cas).


Les créateurs de livres numériques sont face à un problème intéressant. Pourquoi concevoir les livres numériques comme leurs homologues papier alors qu’ils peuvent faire bien plus ?

Les livres numériques peuvent contenir de l’audio (voir l’article sur les fichiers SMIL), de la vidéo, des parties interactives qui changent quand on les touche, et avec de la chance ils contiendront bientôt des polices d’écriture plus sophistiquées comme celles du site Use The Whole Font où l’on retrouve des ligatures et des options de défilement, et qui en plus sont très belles. J’adorerais aussi voir les méthodes de défilement Parallax dans des livres numériques, comme ce qu’on peut voir sur CSS Piffle.

Et vous savez quoi ? Dans le cas des liseuses en ligne et des iBooks, ces options ne font pas partie d’un avenir lointain. Elles peuvent être mises en place dès maintenant. J’ai récemment assisté à une rencontre durant laquelle une nouvelle plateforme de développement de livres numériques faisait une démonstration de leur produit, et ils ont même intégré des raccourcis vers du code Parallax. Et puis tant qu’on y est, pourquoi ne pas aussi rajouter des widgets et des jeux en Javascript. Tout ceci est possible, le livre numérique a le potentiel pour devenir une expérience à lui tout seul.

Le livre de cuisine Food52 de Inkling est truffé de conseils utiles, de vidéos de démonstration et pleins d'autres choses qui apparaissent à l'écran.

Le livre de cuisine Food52 de Inkling est truffé de conseils utiles, de vidéos de démonstration et plein d’autres choses qui apparaissent à l’écran.

Alors pourquoi on ne fait pas tout ça ? Pourquoi ne pas créer des livres numériques extraordinaires pour les vendre maintenant ? Eh bien, ces livres sont déjà en vente. Des entreprises comme Inkling et Aerbook, par exemple, produisent des magnifiques livres numériques au format fixe et avec tous les correctifs nécessaires. Mais vous ne vous en êtes peut-être pas rendu compte si vous ne lisez pas de livres via des plateformes web ou des iBooks, car les autres liseuses ne peuvent tout simplement pas supporter ce niveau de complexité pour le moment.

Cela nous amène à un autre problème : les iBooks représentent une minuscule partie du marché des éditeurs puisque les Kindles d’Amazon ont une avance phénoménale. Les éditeurs veulent avoir la plus grande audience possible pour leurs livres et la plupart des services numériques en interne sont vraiment petits, ou du moins ils sont en cours de développement (comprendre qu’ils sont tout récents). Donc ils n’ont tout simplement pas le temps ou les ressources nécessaires pour préparer plusieurs versions d’un fichier EPUB en payant de leur poche. Il faut aussi ajouter à cela la pression que rajoute la numérisation des anciens ouvrages, en plus des cinq ou six nouveaux titres que chaque développeur de livres numériques traite chaque semaine. Enfin, une autre raison moins connue est de ne pas vouloir retirer le plaisir de l’expérience au lecteur. On veut qu’il apprécie l’histoire qu’il lit sans être déconcentré par tous ces gadgets ; peu de choses séparent un livre numérique réellement amélioré d’une simple distraction.

Comme beaucoup de développeurs de livres numériques vous le diront, nous n’avons pas abandonné l’espoir d’avoir des livres numériques plus complexes. Je viens de travailler à l’incorporation d’audio et de vidéo dans des livres et Chronicle essaie de trouver de nouvelles façons d’inclure du contenu enrichi pour le plus de liseuses possibles. De plus en plus d’éditeurs utilisent de nouveaux outils d’édition pour leur donner plus d’options, et bientôt les services numériques s’agrandiront et auront de plus gros budgets, vous permettant de voir davantage d’éditions spéciales de vos livres numériques. C’est particulièrement vrai dans le domaine des livres pour enfants, ce sont les premiers à bousculer l’idée que l’on se fait d’un livre numérique traditionnel. Vous verrez le changement. Nous voulons faire du livre numérique une expérience unique et différente de celle offerte par le livre papier.


Voilà, vous savez tout sur le pourquoi du comment rendre les ebooks plus attrayants ! N’hésitez pas à faire un tour sur le blog Foodie by Night où vous trouverez d’autres articles sur cette thématique, mais aussi des articles pour les gourmands. Eh oui, le nom du blog n’a pas été choisi par hasard. 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s