[TRAD] Mettons fin aux idées reçues sur les panneaux solaires

L’énergie renouvelable est au coeur des préoccupations actuelles. Depuis des années, de nombreuses technologies ont été développées dans ce sens, et certaines ont bien évoluées depuis leur création. Lorsque j’étais au lycée, c’est-à-dire en 2009, j’avais réalisé un exposé sur les panneaux solaires et le temps que cela prendrait à mon établissement scolaire pour rentabiliser cet investissement. C’est donc aujourd’hui l’occasion de mettre à jour mes connaissances sur le sujet.

Un des articles de Mesh Energy reprend six idées reçues que l’on peut avoir sur les panneaux solaires, et explique en quoi elles sont erronées. A noter : cet article concerne plus particulièrement le Royaume-Uni, les informations données sont donc à adapter si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure des panneaux solaires dans un autre pays.


La vérité sur les panneaux solaires photovoltaïques

Les panneaux solaires photovoltaïques sont bien connus de tous et ornent maintenant des centaines de milliers de toits au Royaume-Uni. Le gouvernement a largement diminué le tarif de rachat d’électricité il y a deux ans et la couverture médiatique en fut médiocre, refroidissant une partie de la population à l’idée de se procurer des panneaux solaires. Depuis, le modèle économique du marché local est petit à petit redevenu favorable pour le consommateur, mais beaucoup de gens ne comprennent pas totalement les avantages financiers et les mécanismes des panneaux photovoltaïques.

Nous allons clarifier quelques questions clés ainsi que les informations erronées que vous avez pu entendre, alors continuez votre lecture !

panneau-solaire_dr

Mythe n°1 : L’installation de panneaux solaires met 20 ans à être rentabilisée

C’était le cas en 2007. Aujourd’hui, la plupart des personnes qui installent des panneaux solaires sur leurs maisons profitent d’un taux de rendement de 10 à 12% sur l’argent qu’ils ont investi, soit un amortissement sur 8 ans. Ajoutez à cela le gouvernement qui les dédommage malgré tout pendant 20 ans : ils font des bénéfices pendant encore 12 ans après avoir rentabilisé leur matériel. En plus, les tarifs de rachat sont liés au taux d’inflation des prix, et il y a exonération d’impôt sur le revenu.

Mythe n°2 : Les panneaux solaires sont peu esthétiques

Même si les équipements placés sur le toit peuvent être considérés comme un peu trop voyants, il existe d’autres solutions pour éviter ce désagrément visuel. La plus simple et la plus rentable est d’acheter des panneaux foncés avec des cadres anodisés noirs. Cela adoucira suffisamment l’aspect global pour ceux qui veulent un résultat acceptable sans payer trop d’extra.

Ceux qui ont un peu plus d’argent à dépenser pourront choisir des panneaux intégrés dans le toit. Cela permet d’économiser sur la quantité de tuiles et d’avoir un toit plat, sans rien qui dépasse. Cette solution s’adapte le mieux aux toits en ardoise ou aux tuiles foncées, puisque les cristaux de ces panneaux sont bleus ou noirs.

Des explications plus poussées sur les différentes possibilités sont disponibles dans l’article Panneaux solaires : pourquoi on n’a plus besoin de les voir pour y croire.

Mythe n°3 : Je n’ai pas assez de place sur mon toit

Peu de gens savent que les panneaux solaires peuvent être montés sur le sol ou sur des dépendances. Toutes sortes de solutions créatives ont été implémentées dans le pays pour placer les panneaux à l’écart de la maison tout en générant de l’énergie et un bon revenu.

Si l’on dispose d’un espace au fond du jardin qui soit à l’abri des regards sans être à l’abri du soleil en journée, on a la possibilité d’y placer un panneau solaire au sol. Placer son installation au sol permet aussi de bien l’exposer plein sud et de l’incliner de façon optimale en direction du soleil, ce qui n’est pas le cas lorsque l’on est contraint par la pente du toit de sa maison.

panneaux-solaires-sol-560x0

Mythe n°4 : Mon toit n’est pas exposé au sud, donc ce ne sera pas productif

En réalité, peu de de toits sont exposés au sud, et cela ne pose pas vraiment de problème. Si le toit est à 45 degrés par rapport au plein sud (c’est-à-dire exposé sud-est ou sud-ouest), on ne perd que 4% de production environ. Même s’il est exposé à l’est ou à l’ouest, on ne perd que 10 à 12% de capacité maximum environ. Tant que les panneaux ne sont pas placés vers le nord, ils produisent des quantités significatives d’énergie toute l’année.

Mythe n°5 : Les panneaux solaires ne fonctionnent pas par temps nuageux

Les entreprises d’installation entendent souvent cela, mais c’est encore une fois un mythe. Les panneaux solaires utilisent la luminosité ambiante et n’ont pas besoin de lumière directe et d’un ciel dégagé pour fonctionner efficacement. Au Royaume-Uni, beaucoup de jours sont nuageux mais lumineux, fournissant un rendement élevé tout au long de l’année. Même mon panneau solaire à la maison produit de l’énergie quasiment tous les jours de l’année. Les seuls jours où il n’en produit pas sont ceux où ils sont recouverts par de la neige !

Mythe n°6 : On gagne plus d’argent en revendant son électricité

On pense souvent que l’argent que l’on gagne avec les panneaux solaires vient de la revente de l’électricité sur le réseau public. En vérité, dans une installation standard, il n’y a aucun moyen de mesurer la quantité d’énergie qui repart sur le réseau, et encore moins d’être payé en fonction de son relevé individuel d’exportation.

La rémunération par les panneaux solaires se déroule ainsi :

1. Le tarif de rachat garanti : l’installation est équipée d’un compteur qui mesure la quantité totale d’électricité produite par les panneaux. En ce basant sur ce chiffre et sur le tarif de rachat garanti du gouvernement, le fournisseur d’électricité paiera le propriétaire de l’installation tous les trimestres.

2. La quantité d’électricité supposée exportée : 50% de l’énergie produite est « supposée » retourner sur le réseau public. En se basant sur ces 50% et sur le relevé du compteur, un tarif fixe de quelques centimes va s’ajouter au paiement du tarif de rachat garanti mentionné plus haut.

3. Prendre l’électricité à sa source : les deux paiements cités sont réalisés que la maison soit habitée ou non, ils sont donc optimisés si les appareils électriques sont utilisés durant la journée. En effet, l’électricité produite par les panneaux sera naturellement guidée vers ces appareils avant d’aller sur le réseau, réduisant par conséquent votre facture d’électricité consommée.

Comme vous le voyez, le mythe n°6 est un sacré mensonge, mais avec un peu de chance, nous aurons réussi à le clarifier.

Avec un si bon rendement, l’énergie solaire reste l’un des investissements les plus raisonnables pour beaucoup de propriétaires, surtout avec l’augmentation du prix de l’électricité. Espérons que les personnes qui ne sont pas encore équipées puissent toujours parler aux bonnes entreprises, recevoir de bons conseils et continuer à tirer profit d’investissements sensés et solides tant qu’ils sont accessibles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s